Alain Deswarte

Peut-on regarder sans se souvenir, s’émouvoir ?

Peut-on regarder sans se souvenir, s’émouvoir ?

La difficulté d’éliminer les pensées qui contaminent les choses de leur signification constitue au contraire la base même de ces œuvres : entre naturalisme et terreur, Alain Deswarte nous initie à l’éveil de la perte et de l’absence à travers un regard intempestif et sombre.

Formes étiolées mais non moins ardentes de la matière, les roches nous expriment le passé et le présent d’un temps originaire qui se confond dans le néant de toutes choses.

Faire entrer quelques plis dans la modernité, jouir d’aspérités, rides, déformations, irrégularités, pour les dessins noircis qui se composent au carbone, se creusent et inquiètent.

Entre mythe et rhétorique, les fragments rocheux d’Alain Deswarte ne peuvent prétendre à une beauté reconnaissable faite d’harmonie, ils n’en exercent pas moins une véritable séduction qui opère subjectivement sur quelques contemplateurs affectés et émus.

Alain Deswarte possède le privilège de discerner et nous montrer l’inapparent, dans cette course sans fin pour maîtriser l’œuvre du temps, le changement, la destruction.

 

Aldric Beckmann

Biographie

Formation

1985 : Diplôme de St Luc Tournai.

1990 : Diplôme de L’école  Camondo Paris.

 

Exposition

 

2010 : Art manda  à Barjol avec S Pic et C germés.

2012 : Parution dans la revue AA architecture spécial Marseille d’aujourd’hui

2012 : Exposition à la librairie Imbernon dans l'unité d'habitation  de Corbusier à Marseille.

 

Collectionneur :

Rudy Ricciotti Architecte

Aldric Beckmann Architecte

Suzette Ricciotti

Thierry Lombardi Architecte

Pascale Bartoli Architecte